Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 août 2011 3 17 /08 /août /2011 08:59

 

Tel est le commentaire, asséné sur un ton doctoral et un tantinet arrogant par le candidat de gauche - favori pour l'instant des sondages concernant la primaire socialiste - à savoir ce cher François devenu par la grâce du statut de présidentiable un expert à la fois de l'économie, de la macro-économie et de la politique européenne (tant qu'à faire dans l'hyper-(in)compétence !)

Ce commentaire concerne le "recul", la "reddition" de Sarkozy devant la chancelière allemande qui avait bien spécifié avant la rencontre de Paris que les fameux euro-bonds ne seraient pas sujet de négociation.

 

Hollande-aout-11.jpg

 

Ce cher François, comme d'ailleurs les autres candidats socialistes qui y vont tous de leur habituel petit refrain : "C'est la faute à Sarko...!", va-t-il continuer encore longtemps à prendre l'électeur français pour un âne bâté ?

Croît-il vraiment que cet électeur n'a pas compris depuis longtemps que la politique est l'art du possible et que dans cette affaire de la dette européenne, la France n'est pas maîtresse du jeu, que c'est l'Allemagne qui est la garantie finale de la zone euro et qu'à ce titre elle est à même de faire valoir ses vues sur les solutions à mettre en oeuvre ?

Il apparaît clairement aux gens sensés que mettre en place des euro-bonds sans que les 17 pays de la zone euro ne se soient accordés sur une gouvernance économique sérieuse et une surveillance mutuelle de leurs politiques budgétaires serait une nouvelle fois mettre "la charrue avant les boeufs" comme cela avait été fait lors de la création de la monnaie unique il y a maintenant plus de dix ans et avec les conséquences que l'on peut mesurer aujourd'hui !

Toutes ces gesticulations ne servent donc à rien sinon à décrédibiliser le PS dans sa prétention à gérer correctement le pays après 2012.

Faire la leçon aux autres, c'est peut-être payant (quoique...) auprès de son électorat mais ce n'est sûrement pas çà qui permettra de résoudre les redoutables problèmes qui nous attendent dans un prochain avenir.

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

caro-reseau socialLa resultato de tiu evento recev 17/08/2011 14:06



Il est évident que nous ne sommes pas prêts pour les euro-obligations et tout ce qu'elles impliquent! Tant qu'il n'existe aucune régulation des marchés financiers ceux-ci seraient bien capables
de trouver un moyen de spéculer sur elles...Critiquer la France sur ce point semble le résultat dangereux d'une pensée bornée ou pour le moins à court terme ; ce n'est en fait que de
l'anti-sarkozysme primaire! on attendrait que des hommes politiques"présidentiables" accordent davantage d'attention aux intérêts véritables de notre pays plutôt que de tout sacrifier  à
leur obsession de la conquête du pouvoir!



Présentation

  • : le blog pauledouard
  • : Blog d'intérêts variés concernant l'économie, la politique, l'histoire, l'Esperanto, les sciences, l'astronomie, les souvenirs
  • Contact

Profil

  • Pauledouard
  • Ingénieur retraité. professeur d'Esperanto via Internet. Nombreux pôles d'intérêt: Actualités économiques, politiques, internationales. Histoire. Sports. Nouvelles technologies. Astronomie
  • Ingénieur retraité. professeur d'Esperanto via Internet. Nombreux pôles d'intérêt: Actualités économiques, politiques, internationales. Histoire. Sports. Nouvelles technologies. Astronomie

Recherche

Liens