Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 décembre 2011 1 19 /12 /décembre /2011 12:24

 

Dans une récente émission "Mots croisés" d'Yves Calvi les spectateurs attentifs, avertis mais malheureusement tardifs (faire ce genre d'émissions à 22 H 50, ce n'est pas terrible pour ceux qui doivent se lever tôt !! A croire que la réflexion est réservée aux insomniaques, aux veilleurs impénitents ou aux retraités inactifs !) ont pu noter la fort intéressante intervention de Marie-France Garaud qui a encore une fois "bluffé" son auditoire par sa vivacité intellectuelle et sa profonde connaissance des événements historiques.


Garaud-MF.jpg

 

Cette dame qui fut une conseillère écoutée du président Pompidou, qualifiée de "Femme la plus puissante de France" en 1973 par Newsweek et à laquelle on ne peut nier une grande expérience politique, est revenue sur la pertinence d'adopter à notre époque de grande crise une monnaie commune européenne en remplacement de la monnaie unique, adoptée voilà maintenant dix ans dans un grand élan de volontarisme politique européen qui avait eu le grand tort de négliger les avertissements de nombre d'économistes à l'époque qui insistaient sur les difficultés pratiques voire les incohérences dans la mise en oeuvre d'une telle monnaie unique dans un ensemble de pays aux économies et performances trop disparates !

On avait déjà évoqué ce sujet dans le présent blog, notamment par un article intitulé : "Les travers de la monnaie unique" et publié en décembre 2010.

A cette époque pas si lointaine (une année seulement !) l'Euro était un sujet tabou et simplement discuter de sa pérennité relevait du sacrilège ! Le déferlement de la crise monétaire et économique actuelle et l'incapacité - confirmée de sommet européen en sommet européen - des membres de la zone Euro à trouver les solutions qui rassureraient les marchés ébranlent les convictions les plus fortes et persuadent de plus en plus de gens que le système monétaire européen actuel n'est pas viable du fait de la trop grande disparité des situations économiques dans l'Europe du Nord et dans celle du Sud.

A ce jour plusieurs pays de l'Europe du Sud sont attaqués par les marchés financiers et leurs taux d'endettement s'envolent...ce qui ne peut qu'augmenter leurs difficultés de financement et la-dessus on leur impose via la règle d'or des politiques d'austérité ...qui vont faire croître encore leurs déficits et donc encore augmenter leurs besoins de financement !

Cela devient une histoire de fous ! On ne parle même plus de la Grèce qui voit son taux d'endettement atteindre 30 % et qui n'a plus aucun espoir de rembourser un jour sa dette malgré les sacrifices de plus en plus lourds imposés à sa population et maintenant l'oeil du cyclone spéculatif guette notre pays en passe de perdre sa note AAA....

Alors ! Comment sortir d'une telle ornière aggravée par les crispations idélologiques de l'Allemagne qui voit resurgir à chaque coin de rue son vieux démon de l'hyperinflation des années 30 !

La solution ne serait-elle pas le retour provisoire ou définitif - pour les pays les plus affaiblis de la zone euro - à une monnaie nationale adossée à l'Euro mais selon un taux de conversion adapté à leur situation économique réelle avec mutualisation européenne des dettes financée par la BCE en fonction de leur respect de règles de bonne gestion (correspondant à une prise en charge plus ou moins importante d'une dette nationale selon l'application -sous contrôle européen - des dites règles) ?

A cette solution devraient naturellement être associés un grand plan d'investissement européen financé par la BCE (comme le font les Banques Centrales américaine, chinoise, anglaise, indienne, brésilienne, japonaise,...) pour relancer les économies moribondes de l'Europe ainsi que de meilleures protections communautaires dans la mondialisation des échanges.

Vous me direz que faire "marcher la planche à billets", c'est un peu trop facile, que cela va dévaluer l'Euro et générer de l'inflation !

Mais que fait donc d'autre la Federal Bank of USA si ce n'est faire tourner à tour de bras la planche à billets pour financer l'énorme déficit américain ? Et la BCE ne permet-elle pas actuellement le refinancement (à partir de sa propre création monétaire, autrement dit du papier, rien d'autre que du papier !) des banques européennes à des taux imbattables ? 

Cela entraînera une dévaluation globale de l'Euro ? Parfait ! Il est actuellement trop haut par rapport au dollar américain et le yuan (ou renminbi) chinois et nous subissons un dumping monétaire. Une parité euro / dollar arrangerait bien les exportations européennes et réduirait les méfaits de la mondialisation !

Voilà quelques réflexions de bon sens d'un observateur un peu averti de la conjoncture actuelle.

Mais le bon sens est-il toujours aussi bien partagé dans un monde qui semble de plus en plus marcher sur la tête ?


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : le blog pauledouard
  • : Blog d'intérêts variés concernant l'économie, la politique, l'histoire, l'Esperanto, les sciences, l'astronomie, les souvenirs
  • Contact

Profil

  • Pauledouard
  • Ingénieur retraité. professeur d'Esperanto via Internet. Nombreux pôles d'intérêt: Actualités économiques, politiques, internationales. Histoire. Sports. Nouvelles technologies. Astronomie
  • Ingénieur retraité. professeur d'Esperanto via Internet. Nombreux pôles d'intérêt: Actualités économiques, politiques, internationales. Histoire. Sports. Nouvelles technologies. Astronomie

Recherche

Liens