Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 avril 2011 2 26 /04 /avril /2011 12:42

 

Les foules de tous temps furent versatiles et les foules modernes munies de leurs nouveaux instruments de communication toujours plus sophistiqués (internet, téléphone portable, i-phone et autre ipad ...) n'échappent pas à la règle.

Il n'en reste pas moins que l'on a de de quoi rester sidéré devant les torrents de haine hargneuse qui se déversent sur ce (relativement) jeune président de la  république française qui avait enflammé les foules en 2007 - au point de remporter une retentissante et brillante victoire - avec un style nouveau, à la fois conquérant, hyperactif et enthousiaste, représentant aux yeux de beaucoup l'espoir d'enfin réformer en profondeur ce vieux pays, de tenter de le guérir de ses traditionnelles scléroses sociales, de relancer la machine économique, de faire échec au travail de sape de ces syndicats marxisants heureux et fiers de leur pouvoir de nuisance (Ah ! la défense du service public ! Quelle merveilleuse excuse pour camoufler des égoïsmes catégoriels !)

Les esprits éclairés se doutaient bien que satisfaire tant de promesses et faire évoluer rapidement les choses dans une société aussi bloquée que la notre ne serait pas un travail de tout repos !

Mais justement cela tombait bien ! Ce président-là dans sa boulimie d'action ignorait le repos et se mettait à vouloir tout faire lui-même en piètinant au passage ses ministres et notamment le premier d'entre eux, ce qui était ni sage ni juste vis-à-vis de cet homme de valeur.

Mais à vouloir trop en faire et tout bousculer on se fait des ennemis dans on propre camp, on ne fait qu'exaspérer la rage d'opposants rêvant de revanche et enfin on libère l'insondable réserve de fiel des médias (acquise traditionnellement aux belles idées de la gauche. Quoi de plus reposant en effet que de goberger sur la justice sociale quand on est soi-même un "nanti" avec des salaires à 20 fois le smig !) qui dans leur maladive excitation quotidienne ne distingue plus dans les actions présidentielles que postures (paillettes, bling-bling), autoritarisme, dictature (l'outrance ne dérange plus personne de nos jours), arrogance, incohérence, échec, etc....

Et quand enfin vous tombe sur la tête une épouvantable crise financière puis économique que naturellement personne n'avait vu venir, qui détruit en quelques mois toutes vos tentatives de progrès social et d'amélioration de niveau de vie et qui enfin rend plus cruel encore le spectacle des distorsions sociales affichées sans vergogne par certains super-nantis...et bien, il ne reste plus à se dire que la chance n'était décidèment pas au rendez-vous et qu'il faut maintenant enfiler les oripeaux du bouc-émissaire de tous les malheurs nationaux !

Voilà comment l'on devient le mouton noir de la politique française, celui qui "a tout faux", celui qui s'est trompé sur tout et celui dont le parcours n'est pavé que d'échecs pour pasticher les affligeants discours de la dame Aubry qui répètent sans se lasser les mêmes outrances caricaturales et, naturellement, sans le moindre souci du ridicule !

Des exemples d'un tel revirement de l'opinion sont rares. On ressent comme une sorte de similitude avec l'enflammement du Boulangisme qui, en fin de 19ème siècle bouscula la société française et même la république en déclenchant l'enthousiasme nationaliste pour la revanche sur la Prusse mais aussi l'enthousiasme pour une nouvelle politique sociale radicale à laquelle s'associa largement la classe ouvrière. Reste à souhaiter à l'actuel président que la chute brutale et piteuse du pauvre général Boulanger ne préfigure en rien la fin du sarkozysme.

A treize mois de l'échéance présidentielle ce super-président avec un tel "costume" sur le dos doît être à peu-près le seul à croire encore en ses chances de l'emporter et les obséquieuses grimaces dans son propre camp ne font guère illusion !


S'il arrivait par extraordinaire (car tout est possible en politique)  à retourner la versatile opinion en sa faveur...alors là, il faudrait s'incliner très bas devant l'artiste !

 



Partager cet article

Repost 0

commentaires

Caro-réseau social 10/07/2011 11:19



analyse très juste et entièrement partagée: cela fait du bien d'entendre aŭtre chose que notamment les attaques primaires des médias...



Présentation

  • : le blog pauledouard
  • : Blog d'intérêts variés concernant l'économie, la politique, l'histoire, l'Esperanto, les sciences, l'astronomie, les souvenirs
  • Contact

Profil

  • Pauledouard
  • Ingénieur retraité. professeur d'Esperanto via Internet. Nombreux pôles d'intérêt: Actualités économiques, politiques, internationales. Histoire. Sports. Nouvelles technologies. Astronomie
  • Ingénieur retraité. professeur d'Esperanto via Internet. Nombreux pôles d'intérêt: Actualités économiques, politiques, internationales. Histoire. Sports. Nouvelles technologies. Astronomie

Recherche

Liens