Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 avril 2007 1 23 /04 /avril /2007 09:36

 

Sentiments bien mitigés hier soir à l'annonce des résultats du premier tour de l'élection présidentielle. On avait gardé jusqu'à la fin l'espoir d'une grande surprise mais on savait que cet espoir ne s'appuyait guère sur des données solides. La répétition, sondage après sondage, de l'avance systématique de plusieurs points de Ségolène sur Bayrou sans réelle tendance au resserrement lors des derniers jours ne laissait, sans être un expert statisticien, que peu de place au doute et si les caciques socialistes ont angoissé jusqu'à la fin, c'est d'abord à cause de leur traumatisme de 2002 et ensuite de leur piètre talent en mathématiques !

Du côté des bonnes nouvelles, c'est d'abord les 6.820.000 électeurs qui se sont prononcés pour le changement des règles politiques dans la conduite des affaires du pays. C'est un très beau succès qui fait renaître un Centre arbitre. Succès malheureusement insuffisant pour changer profondément la donne et dynamiter une bonne fois ce clivage gauche - droite qui fige depuis cinquante ans les forces politiques françaises dans des attitudes à la fois imbéciles et suicidaires avec les résultats économiques que l'on connaît depuis 25 ans ! Succès insuffisant, en effet, car sans trâce de scrutin proportionnel même limité, le nouveau Centre a bien peu de chances de se faire entendre. Le risque est même grand de le voir se faire laminer lors des prochaines élections législatives par la loi d'airain du scrutin majoritaire à deux tours qui va réinstaller pour 5 ans les forces traditionnelles de gauche et de droite à l'Assemblée Nationale. Et nous voilà reparti pour une législature de débats stériles qui font la honte de notre démocratie et dont se gaussent les étrangers qui assistent aux débats publics du mercredi à l'Assemblée Nationale, d'anathèmes vengeurs, d'accusations de bêtise, d'incompétence, d'irréalisme, d'ultra-libéralisme, de soumission au capital, d'indignations hypocrites, d'effets oratoires inutiles, de lois défaisant les lois précédentes, etc....Bref, une gabegie de talents et de temps. Voilà ce qui attend notre pays qui a pourtant tant besoin de réformes pofondes !

On qualifiera aussi de bonnes nouvelles le relatif laminage des extrêmes et d'abord du Front National (même s'il conserve ses presque 4 millions d'électeurs) qui pousse la bêtise jusqu'à proposer au pays un véritable suicide économique par le retour au Franc (on imagine la spéculation mondiale qui se déchaînerait contre notre monnaie au vu de nos résultats économiques ! Obligés de remonter en catastrophe les taux d'intérêt pour protéger le Franc, nous irions tout droit vers la dépression économique ! Ils sont très forts les économistes du FN ! à se demander où ils ont fait leurs études ! ), le rejet de l'Union Européenne (nous serions au ban de l'Europe, position sympathique s'il en est et si favorable aux affaires !) et la fermeture des frontières (comme si on en était encore au 19ème siècle et comme si nous étions encore totalement maîtres de notre destin national dans une économie mondialisée !) De l'autre côté de l'échiquier politique, les "zozos" de la "gauche-gauche" sont, eux aussi, heureusement laminés même si leur cumul (Schivardi + Bové + Laguillier + Voynet + Buffet + Besancenot) regroupe autant d'électeurs que le FN (en gros 3,9 millions). Grosso modo on se retrouve donc aujourd'hui dans une configuration de type 80/20 (cette fameuse règle que l'on retrouve décidèment partout !) entre des partis de gouvernement et des extrêmes de contestation.

Cela pourrait constituer une bonne situation pour la mise en place d'un consensus national dans la conduite des affaires et dans le cadre d'une effective social-démocratie. Hélas, on sait d'avance que ce consensus n'aura pas lieu. Les forces traditionnelles de Gauche, les éléphants, les caciques, les cadres, les élus socialistes et bien sûr les zozos de la gauche-gauche vont hurler (on les entend déjà !) au rassemblement contre la droite. "Tous contre Sarko ", voilà un beau slogan, simple, efficace, très "agit-prop" d'une certaine époque. On descendra dans la rue, s'il le faut (Besancenot) pour faire obstacle à la droite ! Les  sociaux-démocrates vont bien sûr se tapir dans leur tanière pour ne pas se faire éjecter lors des prochaines législatives toutes proches et le pari socialiste fera, à nouveau, allégeance à ses alliés d'extrême gauche, réduisant d'avance à néant - s'il advenait qu'il arrive au pouvoir -  toute velléité de réforme profonde et sérieuse du système français. Les "forces de progrès" auront triomphé et on pourra continuer à vilipender le capitalisme, cause de tous les maux du peuple qui souffre et qui en a marre ! Simulation de démagogie ? Le croyez-vous vraiment ?

Et si Sarko gagne comme l'annoncent les sondages du deuxième tour ? Ses déclarations d'amour au petit peuple suffiront-elles à amadouer les "masses travailleuses et populaires" (pour reprendre une formule de Georges Marchais, le fort regretté dirigeant communiste des années 70 dont l'humour et la drôlerie involontaires illuminaient les débats de l'époque) . Il faut reconnaître qu'il fait fort dans le genre, SuperSarko ! Il nous avait déjà étonné récemment avec sa déclaration publique d'amour à "Momône" Veil chargée de rameuter les troupes centristes et de tirer à boulets rouges sur le traître Bayrou (qui ne "représente que lui-même" selon notre Egérie : bravo pour les 7 millions d'électeurs qu ont voté pour lui !). Voilà qu'il récidive hier soir avec des accents déchirants en évoquant" tous ceux que la vie a brisés, aux malades, aux handicapés, aux personnes âgées, à tous ceux qui ont trop souffert ...Le plus faible a droit à autant d'amour, de respect, d'attention, que le plus fort...Bref, le nouveau rêve français". Impressionnante déclaration. L'ennui avec Sarko, c'est qu'il en fait toujours un peu trop quand il fait le gentil et quand on le voit quelques instants après, entouré de belles nanas très "16ème" frimer dans une belle bagnole, on est amené à se dire (par pur "mauvais esprit", rassurez-vous !) qu'il doit préférer cette compagnie-là à celle des caissières de supermarchés !  Tout grand homme n'a-t-il pas ses faiblesses ! Ses goûts sont décidèment très à l'ouest du "9-3" !

Dans ce cas probable d'un victoire de Sarko, que se passera-t-il ? N'ayez aucun souci, braves gens ! Tout le "peuple de gauche" (socialistes inclus évidemment, les syndicats, les fonctionnaires, tous ceux qui ont intérêt à ce que rien ne bouge) se lèvera comme un seul homme pour contrer les forces brutales du capitalisme financier et ses séides umpistes. Fi de la décision du peuple par son vote ! Le peuple a raison quand il vote à gauche, pas quand il vote à droite ! (dans ce cas-là, on a abusé de sa confiance. Cà, c'est de la lucidité de gauche !) Tout sera mis en oeuvre pour empêcher la droite de gouverner. Le feu dans les banlieues, les manifestations de masse, les grèves dans les services publics, nous aurons droit, c'est à craindre, à "la totale" !

On aura alors bouclé la boucle en retrouvant intactes voire renforcées les conditions conflictuelles de la gestion du pays. Il nous restera à patienter à nouveau cinq ans pour que l'espoir d'un consensus national se lève à nouveau ! Et pendant ce temps-là, braves compatriotes, vous pourrez pleurer sur le temps perdu, en patientant sur les quais de gare et de métro, en pensant à vos retraites amputées et en regardant les chinois, les brésiliens et autres indiens mais aussi nos amis européens et américains nous tailler des croupières dans les marchés internationaux, faire main basse sur nos fleurons industriels et autres et regarder, hilares, nos dérisoires querelles idéologiques franco-françaises en se disant :

"Ah, ces sacrés français, râleurs, chicaneurs, intellos, d'accord sur rien. Ils ne changeront jamais ! C'est comme çà qu'on les aime"  !

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : le blog pauledouard
  • : Blog d'intérêts variés concernant l'économie, la politique, l'histoire, l'Esperanto, les sciences, l'astronomie, les souvenirs
  • Contact

Profil

  • Pauledouard
  • Ingénieur retraité. professeur d'Esperanto via Internet. Nombreux pôles d'intérêt: Actualités économiques, politiques, internationales. Histoire. Sports. Nouvelles technologies. Astronomie
  • Ingénieur retraité. professeur d'Esperanto via Internet. Nombreux pôles d'intérêt: Actualités économiques, politiques, internationales. Histoire. Sports. Nouvelles technologies. Astronomie

Recherche

Liens