Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 janvier 2007 5 05 /01 /janvier /2007 17:43

Cet article fait référence au livre intitulé - Un autre Monde - de l'économiste américain Joseph STIGLITZ, prix NOBEL d'économie, déjà cité dans des articles précédents. Au cours de ses activités d'abord à la Banque Mondiale puis comme conseiller du président Clinton, cet économiste de renommée mondiale a été à la fois acteur et spectateur de la vie économique internationale et il nous fournit, à travers son livre, un éclairage précieux sur les réalités économiques du monde actuel. L'état des lieux et le diagnostic de J.STIGLITZ sur le système de Réserve mondiale sont résumés dans le présent article. Ses propositions de réforme feront l'objet d'un prochain article.

En préambule, une constatation évidente : Le système de Réserve (on parle ici de devises et de monnaies) mondiale fonctionne mal !! Les flux d'argent vont majoritairement des pays pauvres vers les pays riches !  Cela semble paradoxal mais c'est pourtant bien réel et cela permet aux Etats-Unis (qui empruntent 2 milliards $ chaque jour aux pays pauvres) de vivre béatement (mais jusqu'à quand ?) au-dessus de leurs moyens...et sur le dos du reste du monde (duquel ils "pompent" des ressources financières correspondant à leurs énormes déficits !). Mais pourquoi de tels flux et surtout dans ce sens-là ? Pour deux raisons essentiellement ! La première est le remboursement des dettes gigantesques contractées - en $ et via des prets principalement à court terme -  par les pays pauvres. La seconde, c'est l'accumulation de réserves fiduciaires (généralement en $ mais avec une dérive récente vers l'€ et le yen) des pays asiatiques échaudés par la crise de 1997-1998 (crise en Malaisie notamment) et soucieux de se protéger des chocs économiques brutaux, des risques liés aux emprunts à court terme...et de la politque du FMI ! (catastrophique pour les pays en difficulté - voir l'article de novembre 2006 sur la gestion de la dette -). C'est ainsi qu'en quatre ans les réserves d'Asie orientale ont plus que doublé passant de 1.000 à 2.300 milliards $ (la Chine à elle seule accumulait en mi-2006 900 milliards $ soit l'équivalent de la moitié de son PIB !). L'ensemble des réserves des pays en voie de développement devrait atteindre à fin 2006 3.500 milliards $, ce qui représente un quadruplement sur une période de 30 ans ! Il ya aussi une autre raison cachée, liée au taux de change, qui encourage les pays en développement à développer leurs réserves : vendre de la monnaie locale pour acheter du $ affaiblit le taux de change et stimule les exportations et donc l'emploi local.

Pour les pays en développement, ces réserves représentent un cout élevé du fait du rendement net assez misérable des Bons du Trésor américain (1 à 2 %). Il s'agit donc en fait de fonds gelés pour des raisons sécuritaires et qui manquent dramatiquement aux dits pays pour leurs investissements prioritaires (en infrastructures, hopitaux, routes...) et donc leur développement équilibré. Facteur aggravant, l'accumulation mondiale de ces réserves (4.500 milliards $ en 2006 avec une progression annuelle de 17%) déprime et affaiblit les échanges globaux et le pouvoir d'achat des pays concernés. Seul le pays bénéficiant de la principale monnaie de réserve (les Etats Unis, on l'aura déviné) peut compenser ce déficit de demande globale par ses déficits abyssaux et ainsi éviter une déflation générale !

Ce système, à terme, est intenable car la montée continue de l'endettement américain finira (cela commence déjà) par miner la confiance dans la monnaie de réserve et rendre sa valeur de plus en plus instable (des variations énormes ont déjà pu etre constatées comme entre février 2002 et décembre 2004 avec l'effondrement de 37% de la valeur du $ par rapport à l'€). On constate aujourd'hui une désaffection progressive des banques centrales pour la monnaie de réserve (du fait de sa volatilité et des faibles rendements proposés) et leur souci de diversifier leurs stocks de devises, au profit notamment de l'€, ce qui ne manque d'ailleurs pas de créer des problèmes à l'Union européenne (plus précisément au groupe EURO) avec l'appréciation de sa monnaie et les conséquences négatives sur les échanges commerciaux et l'emploi.

En bref, le problème récurrent du système actuel (instabilité de la principale monnaie de réserve et réduction de la demande globale) est, à ce jour, parfaitement identifié. Mais comment ce problème se résoudra-t-il ? Plusieurs scénarios sont possibles allant de la sortie du $ (de son statut de monnaie de réserve) d'une manière ordonnée et progressive sur plusieurs années jusqu'au krash type 1929 qui serait déclenchée par un évènement ou un ensemble d'évènements fortuits et donc bien difficiles à anticiper. Un argument solide pour une sortie en douceur est la force stabilisatrice créée par la détention massive de $ par le Japon et la Chine. Les banques centrales de ces deux pays sont réputées pour leur sagesse et elles n'ont pas intéret à se délester massivement de leurs $ sous peine de voir la valeur de leur stock résiduel de devises chuter brutalement. Il est donc fort probable qu'elles diversifieront très progressivement leurs stocks. Il existe, en fait, une dépendance mutuelle (objective dirait un vieux marxiste) entre les Etats-Unis et leurs deux partenaires, ce qui peut etre considérée comme un gage de stabilité. Il existe pourtant un autre danger : c'est l'asymétrie entre les situations respectives de la Chine et des Etats-Unis. Autant il serait facile pour la Chine de réorienter sa production vers ses propres consommateurs et ses propres investissements...autant il serait difficile pour les Etats-Unis de trouver une autre source de financement bon marché de leurs déficits ! 

C'est cette asymétrie-là qui pourrait jouer un bien vilain tour à l'Oncle Sam (mais aussi, dans la foulée, à l'ensemble de l'économie mondiale - Revoilà le péril jaune ! -) dans les années à venir !

Il serait donc fort sage d'envisager sans trop attendre une réforme de fond du système de Réserve mondial. Ce sera l'objet d'un prochain article.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Karine 27/01/2007 18:10

Je viens de parcourir ton blog.

Présentation

  • : le blog pauledouard
  • : Blog d'intérêts variés concernant l'économie, la politique, l'histoire, l'Esperanto, les sciences, l'astronomie, les souvenirs
  • Contact

Profil

  • Pauledouard
  • Ingénieur retraité. professeur d'Esperanto via Internet. Nombreux pôles d'intérêt: Actualités économiques, politiques, internationales. Histoire. Sports. Nouvelles technologies. Astronomie
  • Ingénieur retraité. professeur d'Esperanto via Internet. Nombreux pôles d'intérêt: Actualités économiques, politiques, internationales. Histoire. Sports. Nouvelles technologies. Astronomie

Recherche

Liens