Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 avril 2009 6 25 /04 /avril /2009 16:10


Nos grands partenaires-concurrents-mais-néammoins-amis d'Outre-Atlantique viennent de sortir un nouveau lapin de leur chapeau d'illusionniste patenté !
Ne sachant plus comment s'en sortir avec ces diaboliques actifs toxiques qui empoisonnent le bilan de leurs banques ( et celles du monde entier, soit dit en passant - le dernier recensement dans les banques allemandes est proche des 1.000 milliards d'euros ou de dollars. A ce niveau-là on n'en est plus à la monnaie près !), ils viennent via le FASB (organisme établissant les normes comptables aux USA) d'assouplir les règles de valorisation de ces fameux actifs.
Sans trop entrer dans les détails techniques de l'opération, on retiendra simplement que la norme (FAS 157) concernant la mesure de la juste valeur d'un actif imposent trois niveaux d'informations sur l'évaluation de cette dite-juste valeur. Le niveau 1 correspond à la côte sur un marché actif. Dans le niveau 2, la juste valeur est fondée sur "les données du marché observables", autrement dit sur la valeur d'actifs voisins ou de même nature. Pour le niveau 3 on oublie le marché pour se baser sur des "modèles internes" ou des "suppositions" des gestionnaires (les banquiers) !! Autrement dit, on est alors dans le fictif absolu, dans l'évocation mythique avec les portes grandes ouvertes vers l'aventure financière !

Et que vient donc de décider le FASB ?
Tout simplement de donner aux banques de nouvelles règles leur permettant de transférer un grand ensemble de titres toxiques du niveau 2 au niveau 3, ce qui va naturellement permettre aux banquiers de surestimer leurs actifs toxiques....et améliorer leurs bilans !  Wall Street ne s'y est d'ailleurs pas trompé puisque les côtes des banques américaines viennent de connaître un sursaut salvateur. Ces banques qui ont déjà tant menti sur la valeur réelle de leurs actifs toxiques vont donc continuer impunément (et maintenant légalement) à mentir et bientôt nous annoncer de bons profits trimestriels "bidons" afin de rassurer la bourse et le bon peuple des contribuables...qui continueront à être le dindon de la farce !
Quant à l'IASB (équivalent international du FASB), on s'attend qu'il s'aligne sur le modèle américain. Difficile de concevoir, en effet, dans une économie mondialisée que l'on vive Outre-Atlantique dans le mythe d'actifs surévalués et qu'ailleurs dans le monde on vive dans la réalité d'une juste valeur de ces mêmes actifs ou de leurs proches cousins !

 

Ne restera plus alors qu'a espérer que le "retour à bonne fortune", c'est-à-dire la fin de la tempête soit le plus rapide possible afin de redonner de la liquidité à ces actifs-zombies et ainsi redonner foi aux bilans bancaires...avant qu'une nouvelle débâcle ne nous tombe sur la tête !

Triste finance internationale qui en est réduite aux voeux pieux !!



Sources diverses : Telos / La tribune / Alternatives économiques

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : le blog pauledouard
  • : Blog d'intérêts variés concernant l'économie, la politique, l'histoire, l'Esperanto, les sciences, l'astronomie, les souvenirs
  • Contact

Profil

  • Pauledouard
  • Ingénieur retraité. professeur d'Esperanto via Internet. Nombreux pôles d'intérêt: Actualités économiques, politiques, internationales. Histoire. Sports. Nouvelles technologies. Astronomie
  • Ingénieur retraité. professeur d'Esperanto via Internet. Nombreux pôles d'intérêt: Actualités économiques, politiques, internationales. Histoire. Sports. Nouvelles technologies. Astronomie

Recherche

Liens