Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mars 2009 4 26 /03 /mars /2009 10:04


Depuis 2007* on prêche sur ce blog pour la création d'une nouvelle monnaie fiduciaire qui ne soit, non plus nationale, comme c'est actuellement le cas avec l'US dollar institué seule monnaie de réserve mondiale lors des accords de BRETTON WOODS mais basée sur un panel des principales monnaies afin d'en assurer une réelle stabilité à long terme.
Dans un article récent de fin décembre 2008 traitant de la refondation du Capitalisme, on concluait à nouveau en faveur de cette monnaie fiduciaire comme instrument majeur de remise en ordre des finances mondiales et de mise en oeuvre d'une gestion plus juste et plus équilibrée de l'économie mondiale.
A Bretton Woods en juillet 1944, les Etats-Unis, à l'aube de la victoire finale sur le nazisme, sauveur du monde libre et seule économie florissante face à des concurrents dévastés et ruinés, s'attribuèrent naturellement la part du lion, obtenant en particulier que l'US dollar devienne la seule monnaie de réserve du monde libre, dans le cadre d'un nouveau système - Le Gold-Exchange Standard - les monnaies nationales ayant une parité fixe vis-à-vis de l'US $, seule monnaie convertible en or (à 35 $ l'once d'or). Ce système était structurellement déséquilibré puisqu'il conférait à la Banque Fédérale américaine le double rôle d'acteur et d'arbitre dans le nouveau Système de Réserve Mondial (SRM dont on a déjà beaucoup parlé) mais le pays le plus fort avait alors imposé ses vues.
Les dangers d'un tel système étaient évidents malgré la création d'organismes régulateurs internationaux (Banque Mondiale et FMI notamment) et ne manquèrent pas de produire leurs effets dans les décennies suivantes.
Quels étaient ces dangers ?
D'abord, la création de réserve monétaire (par un Etat ayant un surplus d'actifs) devant se tranformer en dollars, c'était pour les Etats-Unis, la tentation permanente de financer ses propres déséquilibres (budgétaires ou commerciaux) par l'émission des trop fameux "federal funds" bientôt proposés et acquis par la plupart des places financières mondiales (Japon et Europe renaissante dans une première phase puis par les "dragons" asiatiques puis enfin par le groupe BRIC regroupant les nouveaux géants contemporains du commerce mondial)
Ensuite, l'équilibre de l'ensemble du système reposait sur le bon vouloir d'un seul Etat (soumis comme on vient de le voir à la tentation laxiste de laisser filer ses déficits...et de les faire financer par l'épargne mondiale !). Toute fluctuation de l'US $ quelqu'en soit la raison (endettement excessif, déséquilibres récurrents, dumping monétaire délibéré, perte de confiance, attaque spéculative, demande de conversion en or,...) et toute correction en résultant (via les taux d'intérêt) ne pouvaient que se répercuter sur l'ensemble du système financier mondial et aboutir à des crises régionales ou majeures selon les cas.
Tant que les Etats-Unis purent maintenir leur forte prédominance économique et profiter de la gratitude des Etats libres, le système de Bretton Woods put fonctionner mais le réveil économique de l'Europe et du Japon associé à de surabondantes émissions de $ (pour financer la guerre du Vietnam et la course à l'espace) allaient bientôt sonner le glas du système. Les allemands seront les premiers à réclamer la convertibilité en or de leurs réserves libellées en $, bientôt suivis par les français. Le refus du président Nixon de se déssaisir de son encaisse-or l'amènera à dénoncer en 1971 la convertibilité du dollar en or. En mars 1973, le système de parité fixe s'effondre définitivement avec l'instauration des changes flottants et l'abandon de l'étalon-or en 1976 par les Accords de Kingston - Jamaïque)
Dès lors, il n'y a plus de Système monétaire mondial organisé.
A la même époque (1974), la forte dépréciation du $ pousse l'OPEP à quadrupler le prix du pétrole** plongeant le monde occidental dans la crise du Premier Choc Pétrolier.
L'Europe tentera de parer régionalement à cette déficience par le SME (Serpent Monétaire Européen autorisant une plage de variation des monnaies européennes entre elles) puis par l'heureuse (en ces temps actuels troublés !) création d'une monnaie unique, l'EURO en 1999.
D'autres tentatives auront lieu, notamment en Asie du Sud-est pour créer un Pool régional de réserves en monnaies locales (notamment l'Initiative de Chaing Mai en 2000 au sein de l'ASEAN en vue de constituer un système multilatéal de devises croisées).
Ces différentes tentatives ne pouvaient évidemment pas apporter une solution globale à un système financier mondial de plus en plus déséquilibré par la montée en puissance des économies émergentes et en particulier de l'économie chinoise, devenue l'atelier du monde en fin du vingtième siècle, exportant massivement ses productions notamment aux Etats-Unis jusqu'à amasser à ce jour 1.200 milliards $ en réserves.
En parallèle, la dette nationale américaine atteignait 3.700 milliards $ en 1999 (25 ans de déficits cumulés)....que la crise actuelle va encore considérablement amplifier. Dernière information éclairante : en 2008 l'once d'or dépassait les 1.000 $ soit une dévaluation de 97% du dollar depuis Bretton Woods !!

La crise financière mondiale actuelle a, pour le moins, le mérite d'obliger les dirigeants mondiaux à une réflexion commune et les pousser à d'importantes révisions de l'existant.

C'est ainsi que le gouverneur de la Banque Centrale chinoise vient de mettre brutalement les pieds dans le plat, en prélude au G20 d'avril prochain, en dénonçant "les faiblesses inhérentes du système monétaire international actuel". Clairement la Chine signifie à son premier partenaire commercial, les Etats-Unis, qu'elle ne supportera plus longtemps les risques de volatilité de ses énormes actifs libellés en US $ et qu'il va falloir mettre en place, au niveau mondial, un nouveau système monétaire fiable et stable ! Le gouverneur va même plus loin en appelant de ses voeux la création "d'une devise de réserve internationale, déconnectée de l'un ou l'autre pays, qui puisse rester stable à long terme" !
On ne pouvait être plus précis dans la dénonciation du privilège de l'US dollar et de la rente de situation accordée depuis trop longtemps aux Etats-Unis !
La Chine se déclare prête à faire un premier pas par d'importants achats d'obligations que le FMI envisage pour la première fois de lancer en vue de financer ses activtés d'intervention auprès des Etats défaillants.

Finalement, rien de tel qu'une bonne crise, malgré les désastres sociaux qu'elle engendre, pour faire sortir les dirigeants des sentiers battus, abattre les tabous (soigneusement entretenus par ceux qui en profitent) et modifier des réflexes mentaux solidifiés par des décennies d'habitude !


* Voir article du 06/05/2007 sur la Réforme du SRM

**Longtemps cantonné à moins de 5 dollars le baril, le pétrole atteint les 10 dollars vers 1970 puis brutalement les 40 dollars lors de la crise de 1973....soit l'ordre de grandeur du niveau de prix actuel.


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : le blog pauledouard
  • : Blog d'intérêts variés concernant l'économie, la politique, l'histoire, l'Esperanto, les sciences, l'astronomie, les souvenirs
  • Contact

Profil

  • Pauledouard
  • Ingénieur retraité. professeur d'Esperanto via Internet. Nombreux pôles d'intérêt: Actualités économiques, politiques, internationales. Histoire. Sports. Nouvelles technologies. Astronomie
  • Ingénieur retraité. professeur d'Esperanto via Internet. Nombreux pôles d'intérêt: Actualités économiques, politiques, internationales. Histoire. Sports. Nouvelles technologies. Astronomie

Recherche

Liens