Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mars 2008 7 30 /03 /mars /2008 16:46

L'Association universelle de l'Esperanto, née à Genève, fête cette année son centenaire.
Grâce à l'action de deux parlementaires suisses, elle a été désignée comme candidate au Prix Nobel de la Paix pour son rôle dans le dialogue et l'amitié entre les cultures.
Cette langue construite à partir des principaux langages européens, il y a 120 ans, par son inventeur, le docteur Zamenhoff, aborde le 21ème siècle dans d'excellentes conditions, forte de ses millions de locuteurs et de sa forte diffusion actuelle sur le web, à travers forums et sites de plus en plus nombreux et via d'actives émissions radiophoniques.

Régulièrement la question est posée et débattue de son adoption par les programmes scolaires voire par les instances européennes mais aussi internationales en tant que langue-pivot ou langue neutre de communication inter-cultures. Un tel choix satisferait à la fois la raison (facilité d'apprentissage d'un facteur 10 par rapport à toute autre langue vivante et réduction drastique des coûts de traduction simultanée ou différée en langues multiples) et l'éthique (fin du privilège d'une langue nationale et respect de toutes les cultures).

De plus en plus de gens, de part le monde, mettent en cause la prédominance de l'anglo-américain, résultat de la suprématie économique d'abord anglaise puis américaine lors des deux derniers siècles et vecteur actuel de domination culturelle et économique aux dépens des autres cultures.

Combien de temps encore, au milieu des désordres monétaires et financiers actuels et futurs, de gros pays émergents comme la Chine voire des continents entiers (Inde, Amérique du Sud, Afrique) accepteront-ils une hégémonie américaine de plus en plus contestée ? Déjà 20 % de la population nord-américaine est hispanique !

Adopter une solution linguistique mondiale, simple et intelligente est sûrement préférable à l'attente du prochain "diktat" linguistique d'un nouveau "gros-bras" économique !

Same kiel cxi-supre esperante :

La universa Asocio de Esperanto, naskigxita en Genevo, celebras cxijare sian centjarfeston. Dank'al ago de du svisaj parlamentanoj, gxi estis designita kiel kandidato al la paca Nobela Premio pro gxia rolo en la intercxangxeco kaj la amikeco inter la kulturoj.Tiu lingvo konstruita el la plej gravaj euxropaj lingvoj, cent dudek jaroj antauxe, de gxia inventisto, doktoro Zamenhoff,  albordigxas la dudek unuan jarcenton en la plejbonaj kondicioj, fortika de gxiaj milionoj parolantoj kaj gxia granda nuna interreta disvolvigxo, per forumoj kaj pli kaj pli multaj interretejoj kaj per aktivaj radioelsendoj.

Regule estas farita kaj diskutita la demando por gxia adoptado per la lernejaj programoj kaj per la euxropaj sed ankaux la internaciaj institucioj kiel pontolingvo aux neuxtra lingvo por interkulturaj komunikadoj. Tia elekto kontentigus, foje la racion (por la lernadfacileco de faktoro dek raporte al iu ajn vivanta lingvo kaj grandega reduktado de samtempaj  aux posttempaj tradukkostoj en multaj lingvoj) kaj foje la etikon (por la privilegifino de sxtata lingvo kaj por la respekto de cxiuj aliaj kulturoj)

Pli kaj pli multaj personoj, tra la mondo, kontestas la superregadon de la anglo-usona lingvo, kiu estas la resultado de la ekonomia superado unue angla poste usona dum la du lastaj centjaroj kaj nuna vehiklo de kultura kaj ekonomia superado malprofite de aliaj kulturoj.

Kiom pli da tempo, meze de nunaj aux futuraj monaj kaj financaj malordoj, grandaj emergxantaj sxtatoj kiel la cxina aux tutaj kontinentoj ( Indujo, Sudameriko, Afriko) konsentos pli kaj pli kontestatan usonan hegemonion ? Jam nun hispana estas la usona landanaro por dudek po cent !

Elekti mondan lingvan solvon, simplan kaj  inteligentan certe estas prefereble atendi la "diktaton" de nova ekonomia fortulo !




Partager cet article

Repost 0

commentaires

Etienne 30/03/2008 21:20

Les choses les plus rationnelles et les plus évidentes s'avèrent le plus souvent des utopies.Mais certaines utopies finissent parfois, à l'étonnement de tous, par émerger.Mais il faut parfois des siècles...

Pauledouard 31/03/2008 08:00


.....de même qu'il fallut trois siècles aux chiffres arabes,malgré leur évident avantage, pour s'imposer à la numérotation lourde et peu pratique conçue par grecs et romains !
La force de l'habitude, le conformisme des idées ont toujours été un frein à l'évolution.
On peut espérer, en ces temps modernes, que l'accélération de l'histoire et des échanges planétaires, l'impérative nécessité d'un outil de communication viendront quelque peu bousculer le
conformisme béat, les positions acquises et les lourdeurs institutionnelles.


Présentation

  • : le blog pauledouard
  • : Blog d'intérêts variés concernant l'économie, la politique, l'histoire, l'Esperanto, les sciences, l'astronomie, les souvenirs
  • Contact

Profil

  • Pauledouard
  • Ingénieur retraité. professeur d'Esperanto via Internet. Nombreux pôles d'intérêt: Actualités économiques, politiques, internationales. Histoire. Sports. Nouvelles technologies. Astronomie
  • Ingénieur retraité. professeur d'Esperanto via Internet. Nombreux pôles d'intérêt: Actualités économiques, politiques, internationales. Histoire. Sports. Nouvelles technologies. Astronomie

Recherche

Liens