Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mars 2008 6 08 /03 /mars /2008 11:29
Un FORUM sur le multilinguisme dans l'UNION EUROPEENNNE avait été mis en place en fin d'année dernière, à l'initiative de Leonardo ORBAN, en charge de cette problématique au COMMISSARIAT EUROPEEN. 

Voici, en français et en esperanto, ma modeste participation à ce FORUM auquel de très nombreux esperantistes européens ont apporté une importante contribution.

Voir la réponse de L.ORBAN dans un autre article.


MULTILINGUISME – LA PAROLE EST A VOUS –


COMMISSAIRE LEONARD ORBAN

MESSAGE DU 29/11/07 

"Une bonne maîtrise des langues améliore les perspectives de carrière. Enfin, les langues constituent un moyen de communication primordial, puisque nos sociétés deviennent de plus en plus multiculturelles". Citation de L.Orban

Voilà une bien belle affirmation, reprise du texte de septembre, bien entendu incontestable et à laquelle tout le monde ne peut que souscrire ! Le gros problème qu’elle pose, cette affirmation, c’est sa mise en oeuvre pratique !
Parce qu’il est tout aussi évident, pour ceux qui en ont fait l’expérience, que parvenir "à une bonne maîtrise" d’une langue étrangère et a fortiori de plusieurs est une très lourde tâche, hors de portée de la plupart des gens, sauf à aller vivre (on est alors dans l’apprentissage par immersion totale, ce qui reste - de loin - la méthode la plus efficace) plusieurs années dans le ou les pays concernés. Et encore !
Dans ma carrière d’ingénieur, j’en ai fait plusieurs fois la douloureuse expérience. Expatrié dans un petit pays d’Amérique du sud pendant plus de deux ans, je pensais avec une certaine fierté, en fin de séjour, bien maîtriser l’espagnol. Grave erreur ! Invité à une réunion réunissant des gens de plusieurs pays, je me suis retrouvé à table avec des argentins qui parlaient, riaient, plaisantaient…sans que je puisse saisir le quart de leurs propos ! Je garde encore la vive mémoire, vingt ans après, de cette cuisante expérience "d’idiot de service" ! Voici une autre expérience : Collaborateur pendant une dizaine d’années de plusieurs sociétés américaines d’informatique, je n’ai jamais réussi malgré de grands efforts, à acquérir l’aisance conversationnelle nécessaire pour intervenir dans une réunion ou défendre en public un point de vue, cause -au passage- d’une désagréable infériorité psychologique vis-à-vis des collègues américains, même sans arrogance de leur part ! et aujourd’hui je suis toujours incapable de suivre correctement en V.O. un film américain ! Triste résultat pour un investissement linguistique qui se compte en milliers d’heures (je préfère ne pas en faire le compte !) de travail, de cours, de conversations dirigées, de lectures, de rédaction de rapports …! On va peut-être me rétorquer que je ne suis pas très doué pour les langues ! J’accepte volontiers cette remarque en faisant toutefois remarquer que mon expérience professionnelle m’a aussi appris que mon cas était loin d’être unique !
Un peu écoeuré de ces différentes expériences, je me suis tourné, par curiosité, il y a deux ans, vers l’Espéranto. Quel changement, quelle simplicité ! une fois acquis les fondamentaux (on met un peu de temps à maîtriser les "corrélatifs"), tout est clair, simple, rationnel dans l’emploi de cette langue et la fameuse "intuition généralisatrice" chère à Claude PIRON peut se donner libre cours. Pas d’exceptions, pas de tournures particulières, pas d’idiotismes (qui portent bien leur nom !), pas de conjugaisons aberrantes ou de vocabulaire trop vaste pour bloquer le processus cérébral de l’expression orale !
Bref, le bonheur linguistique à portée de tous (même des "pas doués" !) et plus de risque d’être humilié par un "native" s’exprimant dans sa propre langue !
Tout le monde est remis à égalité. Génial, non ?

Vivement que l’Europe s’y mette et que l’espéranto devienne le "pont de communication" entre tous ses citoyens !



VERSION ESPERANTO

  « Bona lingvomajstreco plibonigas la karieroperspektivojn . Fine la lingvoj konstituas cxefan komunikadorimedon cxar niaj socioj igxas pli kaj pli diverskulturecaj. » Citajxo el L.Orban

Jen bone bela aserto el la septembroteksto de Leonard Orban, kompreneble nekontesta kaj al kiu cxiu povas nur konsenti ! La granda problemo metita de tiu aserto estas gxia praktika verkigxo !Cxar estas tre evidenta afero por tiuj, kiuj experimentis tiun lingvoproblemon eksteren, ke atingi « bonan majstrecon » de fremda lingvo kaj – a fortiori – de pluraj estas tre multpeza tasko, netrafebla por la plej multaj homoj, escepte por tiuj, kiuj paslogxas plurajn jarojn en la koncerna(j) lando(j) - Oni estas tiam en kazo de tuta enakvigxo, lauxcele la plej bona rimedo el cxiuj - Kaj ankoraux !!!
 
Dum mia ingxenierkariero, mi dolore experimentis tian aferon ! Elpatriigite en malgranda sudamerika lando, mi pensis kun ia fiero en la fino de mia restado, ke mi bone majstris la hispanan lingvon. Kia eraro !. Invitite en kunvenigo kun pluraj diversaj sudamerukaj landanoj mi trovigxis sidita mangxtempe cxe grupeto de argentinanoj, kiuj ridadis, paroladis, moketadis tutvespere…sen tio, ke mi komprendpovis la kvaranon de ilial paroloj !Cxiam estas viva en mia menso, post dudek jaroj, la brulanta memoro de tiu « cxeestidiota » situacio !en alia experimento : Kunlaborinte en pluraj komputikaj nordamerikaj kompanioj dum unu deko da jaroj, neniam mi povis malgraux grandegaj streboj atingi la necesan interparoladan sengxeneco por intermeti min publike en teknikaj aux komercaj diskutoj kaj defendi korekte kaj auxdible aux kompreneble mian propran opinion. Plue kaj grave estas tio kauxza de frauxdeco kaj psikologia subeco kontraux la gepatralingvanoj !Kaj hodiaux mi ne povas korekte sekvi en « VO » (originalversie) ian amerikan filmon !
Jen trista rezulto malgraux miloj da horoj (pli bone ne konti ilin) lerninte, skribinte, interparolinte, praktikinte, ktp…Eble oni diras al mi, ke tre lingvodotita mi ne estas ! Tiu rimarkon ja mi povas akcepti sed experimente mi konstatis, ke ne unika sed multnombra inter miaj kolegoj estis mia kazo  !
Iom nauxzita de tiuj afliktajxoj, mi turnigxis scivole antaux du jaroj al internacia lingvo Esperanto.
Kia cxangxo ! kia simpleco ! Tujpostlerninte la bazojn de tiu lingvo (iom da tempo necesas por majstri la « korelativoj ») tute simple, facile, klare, racie estas por la uzado kaj la fama « gxeneraliganta intuicio » kara al Claude PIRON estas plene libera. Neniuj esceptoj de diversaj specoj, neniuj specialaj esprimoj, neniuj « idiotismoj »(, kiuj bone eltenas siajn nomojn), neniuj kontrauxlogikaj konjugadoj aux vastega, nelogika, komplikita vortaro, kiuj malhelpas la mensan konstruadon kaj sekve blokas la busxan esprimadon !
Jen unuvorte la rimado por la lingva felicxo, trafebla de cxiuj (inklude la « nedotituloj ») kaj ne plu humiligitorisko pro gepatralingvano ! . Estas cxiuj metitaj de egaleco.
Fantaste, Ne ?

Rapide, ke la Euxropa Unio elektu la internacian lingvon kiel « komunikan ponton » inter ciuj siajn civitanoj !


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : le blog pauledouard
  • : Blog d'intérêts variés concernant l'économie, la politique, l'histoire, l'Esperanto, les sciences, l'astronomie, les souvenirs
  • Contact

Profil

  • Pauledouard
  • Ingénieur retraité. professeur d'Esperanto via Internet. Nombreux pôles d'intérêt: Actualités économiques, politiques, internationales. Histoire. Sports. Nouvelles technologies. Astronomie
  • Ingénieur retraité. professeur d'Esperanto via Internet. Nombreux pôles d'intérêt: Actualités économiques, politiques, internationales. Histoire. Sports. Nouvelles technologies. Astronomie

Recherche

Liens