Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 janvier 2008 5 11 /01 /janvier /2008 14:44
                L'ex-first Lady, favorite depuis de longs mois des sondages pour l'accession à la Maison Blanche de janvier 2009, vient d'être fort opportunément remise en selle par les primaires du New Hampshire après avoir connu un début de Bérésina lors du fameux Caucus (drôle de système de sélection, bien compliqué au demeurant !) de l'IOwa. Sans doute a -t-elle senti le vent du boulet Obama lui siffler aux oreilles mais une madame Clinton prévenue en valant deux (pardon, quatre car il faut tenir compte de monsieur, ex-président au coeur volage mais fidèle en politique, qui conseille et assiste dans les coulisses), nul doute que ces deux compères-là, professionnels de la politique depuis plus de trente ans,  sauront tirer les leçons d'un premier échec et mettre les moyens (financiers et autres) pour faire pencher la balance du bon côté lors de la Convention Démocrate finale. Et comme du côté républicain la médiocrité semble de règle et que l'alternance est plus que probable après les "exploits" nationaux et internationaux de Bush Junior, nous avons donc une fort belle chance de connaître bientôt la première femme-président des Etats-Unis d'Amérique.

              Qui est donc cette madame H.R.Clinton ?  La question mérite d'être posée quand on connaît l'influence des Etats-Unis dans les affaires du monde tant économiques que politiques.
              S'agit-il d'une femme qui s'est prise au jeu du pouvoir lorsqu'elle assistait (avec beaucoup de conviction et de persévérance) son mari lors de ses deux mandats ?
              Est-ce une femme à l'éthique sincère, vraiment soucieuse de venir en aide aux laissés-pour-compte du libéralisme (assez sauvage, convenons-en) américain et partisane d'une meilleure répartition des richesses nationales voire mondiales ?
              Ou bien avons-nous affaire à une femme dévorée d'ambition et prête à tout (c'est-à-dire à s'approprier n'importe quelle idée pourvu qu'elle plaise à son électorat, ce qu'on appelle habituellement le populisme) pour gravir les marches du pouvoir ?

              Curieux de nature, je m'efforce depuis quelque temps de décrypter le livre autobiographique publié par madame Clinton en 2003 et paru en France en 2004 (Edition J'ai Lu). Je dis bien "je m'efforce" car j'ai été plusieurs fois tenté de l'abandonner, agacé que j'étais par les digressions interminables, un luxe de détails sans grand intérêt, des conversations datant de nombreuses années rapportées au mot près (comme si elle pouvait se souvenir aussi précisèment de ce qu'elle avait dit ou entendu !), bref d'un "blabla" qui noie le lecteur, soucieux de synthèse, dans sa recherche de traits marquants de caractère. Devant un tel déballage de faits, difficile de résister au soupçon de mise en scène et de manque de sincérité. Mais, à la réflexion, c'est peut-être faire preuve de légèreté que de se laisser aller à un tel soupçon car la mentalité anglo-saxonne est tellement différente de la notre que, sans doute, une autobiographie la-bas ne peut pas se concevoir autrement que dans une accumulation jusqu'à la nausée de faits et d'événements, de valeur très inégale, l'objectif prioritaire étant de ne rien laisser dans l'ombre, sans oublier la propension (très protestante mais sans doute assez hypocrite) de battre sa coulpe, de s'excuser pour obtenir le pardon de ses congénères. On reconnaîtra là, sans peine, une grande différence de nature avec les autobiographes français ou européens, champions de la "glissade" sur leurs périodes peu glorieuses !  
Cet étalage de faits, ce pragmatisme anglo-saxon s'accompagne, bien sûr, de commentaires soit moralisateurs soit décrivant l'opinion ou le sentiment ressenti devant le fait. Et tout cela dans un "pavé" de 650 pages d'une écriture serrée ! (Il est vrai que cette chère Hilary nous livre 56 ans d'une vie que l'on peut qualifier de bien remplie !). 
Bon, il faut donc du courage pour avaler une telle littérature mais c'est le passage obligé pour tenter de connaître la personnalité d'une future présidente de la première puissance mondiale.

              Nous procéderons donc méthodiquement au décryptage de cette autobiographie dans la 2ème partie de cet article.

              

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : le blog pauledouard
  • : Blog d'intérêts variés concernant l'économie, la politique, l'histoire, l'Esperanto, les sciences, l'astronomie, les souvenirs
  • Contact

Profil

  • Pauledouard
  • Ingénieur retraité. professeur d'Esperanto via Internet. Nombreux pôles d'intérêt: Actualités économiques, politiques, internationales. Histoire. Sports. Nouvelles technologies. Astronomie
  • Ingénieur retraité. professeur d'Esperanto via Internet. Nombreux pôles d'intérêt: Actualités économiques, politiques, internationales. Histoire. Sports. Nouvelles technologies. Astronomie

Recherche

Liens